« Pourquoi certaines drogues sont-elles interdites alors que d’autres sont promues ? »

Pourquoi certaines drogues sont-elles interdites (XTC, champignons, cannabis…) alors que d’autres font l’objet de promotion (alcool, antidouleurs…) ? Ce système est complètement illogique. Cette situation résulte d’une évolution historique, surtout basée sur des motifs politiques et économiques. A mon sens, c’est l’impact sur la santé qui devrait être le critère sur lequel nous basons nos lois.

En tant qu’acteur de prévention, comment dois-je expliquer aux jeunes pourquoi la société fait la promotion de l’alcool mais interdit le cannabis ?

Une étude scientifique révèle que l’alcool est un produit bien plus nocif que le cannabis (réglementé). En tant qu’acteur de prévention, comment dois-je expliquer aux jeunes pourquoi la société fait la promotion de l’alcool et mais interdit le cannabis ? Il n’y a aucune logique. Je tiens à préciser que je suis contre une interdiction de l’alcool (ne m’empêchez pas de boire ma Triple !), mais également contre la promotion des drogues… y compris l’alcool ! De même, je suis contre une interdiction du cannabis, mais j’estime que tout le monde ne devrait pas pouvoir acheter et consommer du cannabis n’importe où, comme c’est plus ou moins le cas aujourd’hui avec le marché noir. La solution, c’est une réglementation claire.

L’histoire nous apprend que tant l’interdiction que la commercialisation des drogues entraînent beaucoup de problèmes sociaux et sanitaires. Compte tenu du fait qu’un nombre croissant de pays opte pour la légalisation du cannabis, je suis convaincu que la jeune génération connaîtra chez nous au moins la légalisation du cannabis. C’est pourquoi il est crucial que nous réfléchissions dès à présent à la façon dont nous pourrions organiser cela avec un minimum de dommages pour la population. Des études de l’université de Gand démontrent qu’un modèle non commercial (ex. des Cannabis Social Clubs) est le plus approprié pour le contrôle de cette substance.

Luc Rombaut, coach alcool et drogues

Aller plus loin

D'autres messages

Partagez le message!

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez en ajouter un ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *